Apprendre des astuces Zéro Déchet par Boule de Plumes

La panoplie « Zéro Déchet » #1 – Dans la cuisine

1 janvier 2020Julie

Vous êtes à la recherche de quelques astuces « Zéro Déchet » ? Oui ? Alors ne quittez pas la page, cet article est fait pour vous ! Je vous propose de constituer votre panoplie de la parfaite famille « zéro déchet » dans l’optique de réduire vos dépenses sur le long terme.

Les astuces « Zéro Déchet » pour la cuisine

Ça y est, vous avez décidé de vous lancer. Oui, mais par où commencer ? La cuisine est un excellent terrain de jeu pour débuter l’aventure du « Zéro Déchet », et des conseils, il y en a à la pelle !

Astuce n° 1 : Les sacs de courses réutilisables

Les sacs réutilisables sont, selon moi, l’une des meilleures inventions de ces dernières années. Pour toutes les personnes sensibilisées au Zéro Déchet, cela semble évident et pourtant, je vois encore trop souvent des vendeurs conditionnant la marchandise vendue dans ce fichu sac plastique. Je rappelle que le sac à usage unique sont censés être supprimés depuis 2016 ! Alors oui, aujourd’hui, on trouve des sacs plus épais, pouvant servir à de multiples achats, et pourtant, ceux-ci sont également majoritairement utilisés une seule et unique fois. Le problème est malheureusement, seulement déplacé.

Sachez qu’en tant que consommateur, vous avez un immense pouvoir sur ce poste-là. Il vous suffit de dire « non ». Refusez l’utilisation de ces sacs et venez avec les vôtres, en tissus et, éventuellement, vos bocaux. Bien plus solides, les sacs en toile sont bien plus bénéfiques à l’environnement.

Si vous aimez coudre, la meilleure des options sera de récupérer de vieux draps ou vêtements en coton pour leur donner une seconde vie. Dans le cas contraire, vous pouvez trouver facilement des sacs sur internet ou en magasin bio.

👁‍🗨 FOCUS: Quid du sac en papier prévu pour les achats en vrac ?

  Les sacs en papier ne sont pas une alternative « Zéro Déchet » parfaite. La plupart de ces petites poches contiennent une pellicule de plastique afin d’assurer une meilleure imperméabilité. Mais c’est ce même plastique qui en fait un produit impropre au compostage, donc, un déchet en plus !

>> Acheter une gourde en inox

Astuce n°2 : La gourde en inox

D’emblée, vous pouvez abandonner la totalité des bouteilles plastiques et vous munir d’un thermos ou gourde en inox. Si elles peuvent sembler chères à l’achat, ces gourdes sont assez rapidement rentabilisées.

Pour preuve, une bouteille d’eau plate de 50cl de la marque Cristalline (l’une des moins chères et des meilleures du marché selon moi) vaut, à l’unité, environ 17 centimes. L’être humain doit consommer, au minimum, 1,5 litres d’eau par jour. Ce qui nous fait un total quotidien de 3 petites bouteilles, soit environ 50 centimes chaque jour. Après un mois, vous arrivez à un total de 15 euros, et de 180 euros par an (et accessoirement 1095 petites bouteilles pour l’année…). Je passe volontairement l’impact plus que discutable du plastique sur notre santé puisque là n’est pas le sujet. Mais sachez que, sans entrer dans les détails, il est déconseillé de réutiliser plusieurs fois une même bouteille de plastique puisque le matériau en question est à usage unique ! Autrement dit, ses propriétés de conservation de l’eau se dégrade dès l’ouverture de la bouteille. Je dis ça pour les personnes qui auraient la fausse bonne idée de réutiliser une même bouteille de plastique pour de multiples utilisations 😉

>> Acheter des sacs à vrac

Astuce n°3 : Stop aux éponges (et au liquide vaisselle)

Saviez-vous que les éponges et le liquide vaisselle sont loin d’être indispensables pour une vaisselle bien propre ?

L’éponge traditionnelle (verte et jaune) est très polluante. D’abord parce qu’elle est composée d’énergie fossile ou forestière donc son impact sur l’environnement est avéré. Quant à son aspect biodégradable, il n’existe pas. Le tawashi est une alternative à l’éponge. Tout droit venu du Japon, il est composé de tissus en coton (idéalement recyclé pour son côté Zéro Déchet) et peut être facilement fabriqué par… vous-même ! Sa durée de vie est supérieure à celle des éponges du commerce et sa conception peut être une activité ludique, appréciée par les enfants.

Quant au liquide vaisselle, il est loin d’être exemplaire. Je vous préconise plutôt de passer au savon de Marseille (72% d’huile d’olive et attention aux contrefaçons !) qui lavera tout aussi bien votre vaisselle en étant plus économique 🙂

>> Fabriquer son Tawashi

>> Acheter une brosse à vaisselle

Astuce Zéro Déchet n°4 : Le cellophane c’est fini !

Vous préparez vos plats en grande quantité ? Vous avez pour habitude de garder vos restes pour plus tard ? Votre réflexe plein de bonnes intentions : enrouler vos aliments dans du papier cellophane. Autrement dit, du plastique qui finira tôt ou tard à la poubelle. Il existe une super astuce Zéro Déchet et tout à fait économique : le Bee Wrap. Il s’agit, ni plus ni moins, qu’un bout de tissus enroulé de cire d’abeille (ou de soja pour l’alternative vegan). Vous avez deux possibilités : l’acheter tout prêt ou, encore mieux, le fabriquer vous-même (Je vous prépare d’ailleurs un petit tutoriel pour la réalisation du Bee Wrap 😉 ).

Le Bee Wrap est réutilisable à l’infini ou presque. Toutefois, pour des raisons évidentes, le passage au four ou au micro-ondes n’est pas recommandée (ou alors, à vos risques et périls !).

>> Acheter son Bee Wrap

Pour aller plus loin : Les astuces Zéro Déchet pour la cuisine.

Par Boule de plume
4 Astuces Zéro déchet et économiques pour la cuisine par boule de plumes

Comments (10)

  • Margaux Lifestyle

    3 janvier 2020 at 21 h 23 min

    Je note toutes ces astuces zéro déchet pour les mettre progressivement en application chez moi !! Merci pour le partage !

    1. Julie

      8 janvier 2020 at 18 h 10 min

      Avec grand plaisir 😀

  • Nina – 19 Janvier

    5 janvier 2020 at 13 h 15 min

    Super intéressant comme article ! Je suis aussi dans une démarche zéro déchet, j’en ai d’ailleurs fait un article sur mon blog aussi 🙂 Prochaine étape > finir le liquide vaisselle et ne pas en racheter !

    1. Julie

      8 janvier 2020 at 18 h 11 min

      Idem pour moi !! Ma maman fait la vaisselle au savon de Marseille et, ma foi, ça fonctionne très bien 🙂

  • Nathalie

    13 janvier 2020 at 23 h 08 min

    Merci . Tes conseils sont supers !!!

    1. Julie

      21 février 2020 at 22 h 48 min

      Merci beaucoup pour ce commentaire 🙂

  • nathalie

    24 janvier 2020 at 14 h 38 min

    Merci pour ces précieux conseils. Prochain achat : les sacs de courses réutilisables.
    Je suis passé au savon de Marseille pour la vaisselle et c’est top !

    1. Julie

      21 février 2020 at 22 h 48 min

      Super !!! Les sacs de courses peuvent être également fabriqués avec de vieux vêtements/draps, c’est encore plus économe/écolo 😉

  • Sabrina

    8 février 2020 at 11 h 21 min

    Aujourd’hui, nous avons toutes consciences qu’il faut faire quelque chose pour que limiter notre impact écologique avec une meilleure gestion d’à peu près tout ce qui nous entoure dans tous les domaines. Après, cette brève introduction, j’ai à peu près tout dit, mais concrètement avons-nous des solutions pour tout ? Personnellement, il me semble qu’en ce qui concerne les sacs, nous sommes nombreux à avoir capter le message, mais je n’avais pas pensé à la fameuse éponge qui traîne au fond de l’évier. Pour la 4ième astuce, j’ai lu que pour le lavage du tissu il fallait faire attention à la chaleur. A l’usage, est-ce vraiment plus pratique qu’un contenant avec un couvercle en verre ou en plastique ?

    1. Julie

      21 février 2020 at 22 h 52 min

      Bonjour,

      Merci pour ce commentaire 🙂

      En effet, le bee wrap ne doit pas être exposé à la chaleur (car la cire fond !). Il faut privilégier le lavage à eau froide/tiède 🙂
      L’impact zéro n’existe pas. Nous serons toujours amenés à consommer, produire des déchets d’une manière ou d’une autre. Je pense, par ailleurs, qu’il ne faut pas tomber dans l’excès inverse. Si chacun limitait sa consommation de plastique, l’environnement se porterait déjà moins mal.
      Pour ce qui est des bocaux en verre, j’en garde beaucoup (pots de confiture, de conserves…) et effectivement, je les réutilise également dans ce contexte-là 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

tramway lisbonne

Quatre jours à Lisbonne

24 juillet 2019