Reader Interactions

Comments

  1. Elodie says

    Hello Julie ! Je trouve ton article tout à fait pertinent et je suis d’accord avec toi. Si tout le monde voyait le confiné comme toi, alors ce serait plus facile. On se plains d’être enfermés car je pense que nous sommes trop habitués à à voir tout ce que l’on veut et tout dessuite.

    Merci pour cet article qui ouvre les yeux

    Elodie

    • Julie says

      Hello,

      Je te remercie pour ton commentaire 🙂
      Effectivement, nous ne sommes pas habitués à la frustration 🙂
      C’est l’occasion de se débrouiller autrement et c’est très bien comme ça. J’ai décidé de voir ce confinement comme une aubaine (même si ça n’enlève en rien la difficulté de la situation).

      A bientôt !
      Julie

  2. Claire says

    Coucou Julie,
    Ton article est intéressant et il comporte des points positifs.
    Cependant, le confinement est une autre histoire pour moi.
    En effet, il me ravive des traumatismes liés à mon enfance et mon adolescence.
    J’ai aussi eu une expérience similaire lorsque je vivais en Charente Maritime.
    Pour mé détendre, je mets de la musique zen et je profite un peu de mon chat.
    Bisous

    • Julie says

      Coucou,
      Je pense qu’on a tous une manière différente de le vivre, en fonction de notre propre histoire, de notre caractère.
      La situation est, je trouve, très compliquée, je m’efforce de trouver le positif pour la vivre mieux 😉
      A bientôt !

  3. Theodora - Lili LaRochelle à Bordeaux says

    Hello ! Perso je ne vis pas trop mal le fait d’être confinée car il m’arrive assez souvent d’avoir des périodes assez longues où je ne fais en fait que des courses de 1ère nécessité et où je ne vois que mes collègues en être humain finalement. Je suis d’une nature assez solitaire donc ça ne me pèse pas plus que ça sachant que c’est nécessaire et que j’ai la chance d’avoir presque tout le confort matériel (sauf ma la machine à laver mais les laveries sont ouvertes).
    L’inquiétude est surtout face à l’expansion sans limite de ce virus, on s’inquiète pour ses proches et on est forcément touchés et tristes pour tous ceux qui ont perdu quelqu’un et on se pose la question de l’avenir….
    Je suis d’accord avec toi, cela nous permet de vivre plus Slow, de revenir à l’essentiel, les animaux reviennent car l’humain leur a enfin rendu les territoires qu’il avait pris mais que va-t-il se passer après ? Tout va redevenir comme avant ? Retour à la mondialisation frénétique ou consommer et produire local ?

    Plein de questions en suspens, merci de nous inciter à la réflexion,
    A très vite,
    Theodora

    • Julie says

      Hello,

      Je me pose les mêmes questions que toi.
      Malheureusement, je n’ai pas la réponse.
      Je ne suis pas certaine qu’une marche arrière pérenne soit envisageable.
      Cela fera un déclic pour certains, mais pas pour tous… Je pense que le bilan général de cette situation devra être établi dans quelques mois, une fois que cela sera derrière nous.
      J’attends de voir, mais la prise de conscience collective me paraît utopique.

      A bientôt 🙂
      Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *