alimentation végétale

L’alimentation végétale de saison

3 avril 2019Julie

Aujourd’hui, je suis ravie de laisser la parole à Vegg’up pour aborder une question n’ayant jamais été abordée sur le blog : l’alimentation végétale de saison. J’ai également réalisé un article sur leur blog « Comment bien débuter avec le Zéro Déchet« .

Quand un tiers de la population française se déclare flexitarienne, il faut se rendre à l’évidence : l’engouement pour les régimes sans viande n’est plus un phénomène de mode ! Mais c’est quand on remarque l’absence des fraises de nos étalages en hiver, alors même que cette idée faisait rêver nos grands parents, que l’on peut mesurer l’ampleur du changement qui est en train de se dessiner dans notre alimentation.

Qu’est-ce qui pousse les gens à changer leurs régimes alimentaires ?

Au vu du nombre croissant de personnes qui prennent le chemin d’une alimentation plus végétale, c’est une question que nous nous posons tous.

Les études démontrent que s’il existe autant de déclencheurs que de végétariens, il y a tout de même quelques dénominateurs communs tel que :

  • La santé, en effet de nombreuses études ont montré que la consommation de viande, et d’autres protéines animales, pouvait nuire à notre bien-être et notre santé.

  • La cause animale, respecter le bien-être animal et avoir la conviction que l’homme n’est pas obligé de tuer ou d’exploiter les animaux pour se nourrir.
  • L’environnement, réduire ou supprimer sa consommation de protéines animales peut être une façon de contribuer à une planète plus verte, l’exploitation animal produisant plus de déchets que l’agriculture.

Mais au delà de ces convictions comment se traduisent ces régimes alimentaires ?

Car bien qu’on entende particulièrement parler des régimes végétariens et végétaliens, saviez-vous qu’il existe encore d’autres régimes comme le flexitarisme ou pesco-végétarisme ? Tous s’inscrivent dans les 5 principaux régimes alimentaires que vous pouvez trouver :

le régime omnivore qui n’impose aucune restriction alimentaire, le régime flexitarien, dont les adeptes  sont dans une démarche de réduction de leur consommation de protéines animales, et préfèrent privilégier la qualité à la quantité.
Le régime pesco-végétarien qui définit ceux qui arrêtent la viande, sans arrêter le poisson.
Et enfin le régime végétarien où l’on ne consomme plus de viande. 

Enfin saviez-vous qu’il existe une différence entre les vegans et végétaliens? En effet les végétaliens ne consomment pas de produits issus de l’exploitation animale, ce qui englobe les produits laitiers, les oeufs mais aussi le miel, quand le véganisme est plus un style de vie général où la non consommation de produits animaux s’étend aussi à l’habillement ou au maquillage.

Manger des légumes oui, mais de saison !

L’idée de trouver des tomates sur les étalages des marchés nous semble presque habituelle maintenant, et pourtant ! Ce fruit (ou légume la question faisant presque autant débat que celle du pain au chocolat) ne pousse d’ordinaire qu’au coeur de l’été et c’est donc contre toute la logique de Dame Nature qu’il se trouve là !

Ainsi même s’il existe de nombreux bienfaits liés aux différents régimes que nous avons exposés plus haut, ces bienfaits sont moindre s’ils ne sont pas accompagnés d’une certaine rigueur en matière de saisonnalité.
En effet, la valeur nutritionnelle des fruits et légumes ne fait que baisser à partir du moment où ils sont cueillis. Préférer les fruits et légumes de saison permet ainsi de tirer le maximum de bienfaits de ceux-ci. Et c’est sans compter que ces fruits et légumes sont généralement beaucoup moins chers que leurs homologues hors saison, et permettent par la même occasion de soutenir l’économie locale.
Cerise sur le gâteau ! Les fruits et les légumes dits “exotiques” comme la papaye ou l’avocat sont généralement choisis pour leur résistance au transport et non leur goût ou leur valeur nutritionnelle, quand on sait qu’il existe en France plus d’une trentaine d’espèces de poire en France, on se dit qu’il serait dommage de négliger les produits de nos terroirs !

Vous avez maintenant tous les outils nécessaires pour mieux comprendre ce qu’on appelle “l’alimentation végétale”, et si l’envie vous prend de passer le pas ou de compléter votre régime, voici quelques recettes idéales pour vous régaler en ce début de printemps.

Houmous Maison

Croquettes de carotte et féta

Madeleines Vanille Citron Vert

Recettes de Free the Pickle

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments (2)

  • Magalie

    4 avril 2019 at 8 h 47 min

    Je fais partie de ceux qui ont fait le choix de réduire leur consommation de viande et de poisson. Pour une question de santé avant tout, même si je n’en mangeais pas tous les jours avant non plus, car ce n’est pas obligatoire d’intégrer ça quotidiennement dans notre alimentation, il y a d’autres alternatives aux protéines notamment du côté végétal. Si je mange une viande et un poisson par semaine c’est le maximum, je me rends compte qu’il y a des semaines où je n’en mange même pas ! Puis il faut dire que ça a un prix aussi, je ne peux pas me permettre d’en manger 3 fois par semaine. Je préfère moins, mais mieux et surtout apprécier quand c’est le cas. Pour autant je continue à consommer raisonnablement du jambon (je diminue aussi, consciente que la composition n’est pas très nette non plus) ou des œufs.

    1. Julie

      13 avril 2019 at 12 h 15 min

      Bonjour Magalie,

      Je suis contente de te revoir par ici 🙂

      Idem, pour ma part j’ai nettement diminué ma consommation de viande et poisson. Mon alimentation est composée essentiellement de légumes et féculents 😀

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

slow life

Slow Life : 5 bonnes raisons d'adopter un mode de vie simple

29 mars 2019