Reader Interactions

Comments

  1. Les Petits Bavardages de Magalie says

    Ouh la la, moi je ne veux rien !
    Déjà car visiblement je suis allergique aux poils de chien/chat (du coup il me reste le poisson rouge mais bon lol :D)
    Puis bon, si ce n’était pas le cas, il faut s’en occuper et franchement pffff … je sais que ça me soûlerait donc plutôt que de regretter …
    Puis ça coûte cher : bouffe, santé, accessoires (je préfère m’acheter des habits ! :D)
    Et ça fait trop de peine quand ils meurent …
    Bref, non ! rien de mon côté.
    Bisous et bon lundi 🙂

    • Happy Swallow says

      Coucou !
      Ca a longtemps été le point de vue de mes parents ! Trop de boulot, pas le temps, et puis, il faut parfois sacrifier ses vacances…
      Mais un jour, un petit chat a débarqué chez eux… pour leur plus grand bonheur 😀

      Bises

  2. Laura de BBxMarmotte says

    Les animaux sont tellement mignons <3 J'ai eu un chat toute mon enfance, que j'ai perdu il y a quelques temps, j'ai pleuré pendant des semaines.. mais j'ai aussi une deuxième petite boule de poils, Minoue, qui est restée vivre en France avec mes parents mais je l'adore tellement 🙂

    • Happy Swallow says

      J’ai eu un lapin nain pendant longtemps, toute mon enfance et mon adolescence. Sa perte a été très difficile aussi. Cela fait 6 ans maintenant qu’il est parti, et j’ai toujours un petit pincement au coeur quand je pense à lui.
      J’ai également laissé le chat chez mes parents. La louloute est bien plus heureuse là-bas, comme toi, je l’adore <3

    • Happy Swallow says

      OOh ! je rêve d’avoir un gros chien, mais malheureusement, je n’ai vraiment pas la place, il serait trop malheureux chez moi 🙁
      Comme tu dis, ils sont toujours heureux de nous voir, contrairement aux humains :p

  3. Anne-Laure says

    J’ai la chance d’avoir 2 chats chez mes parents mais comme je suis partie pour mes études ils me manquent beaucoup 🙁 J’avoue que j’aime leur parler et ouais, ils apportent tellement au quotidien ! J’ai hâte d’avoir un appart plus grand et une situation plus stable pour prendre un chat ou un lapin.
    Et pour rebondir sur ton article, niveau allergies, j’ai constaté que quand on n’était plus assez souvent en contact avec les animaux, les allergies se développent, c’est dingue !

    • Happy Swallow says

      Coucou !

      Je te comprends totalement ! Depuis la perte de mon lapin en 2011, je ressens vraiment un manque de ce côté-là. Mais comme tu le dis, il faut avoir une situation stable, ce qui n’est pas mon cas non plus ^^
      Certaines personnes “perdent” leurs allergies petit à petit en étant en contact avec des animaux 🙂

  4. Alexia says

    Les animaux c’est ma vie. J’ai toujours vécu avec des boules de poils et je me dis que jamais je vivrais sans eux ! Pour moi c’est ma source de d’apaisement et je me confie très souvent à eux. Je dirai mieux que se sont mes meilleurs ami. Pour ce qui est de des poissons, j’aime beaucoup me mettre à côté et ça me rends heureuse ! 🙂 N’importe quelle animal aura un effet bénéfique sur nous. Alors ne les abandonnons, ils sont si précieux !

    • Happy Swallow says

      Oh que oui ! Ils sont adorables ! Et comme tu dis, les avoir près de nous est vraiment une source de bonheur.
      J’ai eu un lapin et maintenant un chat, et l’un comme l’autre m’ont procurés la même chose 🙂
      Bises

  5. Héloïse Caillard says

    Merci pour ce super article!! Je tenais énormément à mon chat quand j’étais enfant/ado et c’est vrai qu’on tient à eux autant qu’à une personne de notre famille!! Même aujourd’hui, avec notre chatte, mon mari et moi considérons que c’est la “grande soeur” de notre fils!

    • Happy Swallow says

      Hello !
      Je trouve ça tellement mignon de considérer l’animal comme les frères et sœurs de ses enfants ! Et effectivement, il paraît difficile de ne pas les personnifier tant leur caractère est marqué et proche du nôtre!

  6. Angie says

    Je suis entièrement d’accord avec tout ce qui est décrit dans cet article. J’ai deux chiens et deux chats à la maison et j’avoue qu’ils me comblent de bonheur. Ils me font rire, me permettent de me divertir et me forcent à me lever quand je ne veux rien faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *