Tradescantia Zebrina

Urban Jungle #1 – Tradescantia Zebrina

6 mars 2019Julie

L’Urban Jungle est la tendance déco depuis quelques mois déjà. C’est drôle car pour ma part, cela fait déjà quelques années que les plantes ont envahi mon intérieur. Après avoir réalisé plusieurs expérimentations, en avoir fait mourir certaines et à l’inverse, en avoir multiplié d’autres, je pense pouvoir partager avec vous mon expérience.

Tradescantia Zebrina : la plante « Misère »

Je vous propose de débuter cette série Urban Jungle avec une plante relativement simple d’entretien et très esthétique, la Tradescantia Zebrina. Elle fera le bonheur de tous les débutants mais aussi des personnes qui n’ont pas la main verte et qui, pour autant, apprécient un peu de verdure dans leur intérieur.

Son origine

Pour la petite histoire, la Misère est une plante originaire d’Amérique latine et centrale (notamment au Mexique, au Brésil et en Argentine). On la surnomme « Misère » pour deux raisons : non seulement elle est capable de survivre à des conditions très rudes mais en plus, elle devient vite invasive au détriment d’autres plantes. Il est d’ailleurs déconseillé de la planter en pleine terre dans les régions où il gèle peu, au risque de la voir tapisser vos pelouses… C’est pourquoi, elle est considérée comme « plante envahissante » dans certaines régions du globe où elle se plait un peu trop : comme la Floride, l’Afrique ou l’Océanie.

Tradescantia Zebrina

Ses caractéristiques

La Misère possède un magnifique feuillage panaché vert, jaune et violet sur le dessous. Pour ma part, j’ai décidé de la placer en hauteur, sur le rebord d’une étagère et dans un endroit lumineux. Elle se plait plutôt bien dans son petit coin. La Misère a un feuillage tombant et est une plante parfaite pour les pots suspendus.

En ce qui concerne l’arrosage, je m’en occupe une fois par semaine et j’adapte en fonction de la saison. Les étés caniculaires demanderont d’être un peu plus vigilants et à l’inverse, il peut m’arriver d’espacer les arrosages en hiver sans qu’elle n’en souffre trop.

Pour ce qui est de la multiplication, elle est extrêmement simple. Pour ma part, je coupe les tiges trop longues et les place dans un verre d’eau. Les racines apparaissent rapidement, en quelques jours seulement. Je vous recommande de les planter ensuite dans un pot plutôt petit, en adéquation avec la taille des racines. Si vous voulez voir votre plante se développer alors il ne faut pas miser sur un pot trop grand au risque d’avoir l’impression de voir votre plante végéter. La plante va privilégier son système racinaire avant de s’épanouir à la vue de tous.

Avec quelles autres plantes l’associer ?

J’aurais tendance à vous dire qu’elle peut se marier avec à peu près tout ! Comme dit plus haut, la nôtre trône sur une étagère. Elle partage sa place avec quelques petites plantes grasses. Pour amplifier le côté « Urban Jungle », nous avons placé notre Monstera Deliciosa juste au-dessous. Je dois d’ailleurs vous avouer que nous ne regardons pas vraiment si les plantes s’accordent ou non ensemble. L’essentiel étant que les cache-pots soient harmonieux entre eux.
Cela dit, au-delà de l’aspect esthétique, il faut veiller à ce que les plantes voisines ne soient pas sujettes aux mêmes types de maladies et parasites. Si vous souhaitez mettre deux plantes similaires côte à côte, gardez une certaine distance entre elles pour éviter les contaminations.

Tradescantia Zebrina

Rendez-vous une fois par mois sur le blog pour en apprendre davantage sur les plantes d’intérieur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments (2)

  • Angie

    12 avril 2019 at 13 h 41 min

    J’aime bien votre article ainsi que cette plante. Je voudrais refaire mon salon sur le thème de la jungle justement. Il n’y a pas longtemps sur la page Twitter de Sofinco : https://twitter.com/credit_sofinco , j’ai vu un article qui parlait d’un prêt travaux pour redonner un coup de neuf à sa maison. Je vais me renseigner là-dessus et voir si je peux demander un financement. Je veux en profiter pour refaire quelques petites choses chez moi.

    1. Julie

      13 avril 2019 at 12 h 16 min

      Bonjour Angie,

      Les décos tropicales sont tellement apaisantes ! C’est un vrai bonheur de rester chez soi 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

greenzzly

Greenzzly : les dessous en bambou

20 février 2019

Next Post

slow life

Slow Life : 5 bonnes raisons d'adopter un mode de vie simple

29 mars 2019